Nos destinations les plus populaires

Les États-Unis en camping-car : l’ultime aventure sur la route

Camping-car aux États-Unis

Road trip 
rime indéniablement avec romantique. Louer un camping-car aux États-Unis et tracer sa route à travers le pays, que ce soit sur ses grands axes ou ses chemins de traverse, est en quelque sorte un rite de passage qu’on a tous sur notre liste des choses à faire une fois dans sa vie. Motorhome Republic, le spécialiste du camping-car dans le monde, est là pour vous aider à réaliser ce rêve.

Vous avez sûrement des vues sur la Nouvelle Orléans et Miamiau sud, ou sur Los Angeles et San Francisco à l’ouest. Mais pourquoi ne pas regarder vers le Montana ou le Dakota du Nord au nord du pays, ou passer par New-York et Boston sur la route du Canada ? Pas facile de choisir !
 
 

Un État d’émerveillement permanent

Imaginez : trouver refuge dans un coin reculé, au milieu de nulle part, avec le soleil pour seul compagnon. Se lever à l’aube et respirer l’air le plus pur. Ressentir l’excitation à l’idée de la journée à venir. Vous êtes en train de vivre le voyage sur la route. Serait-ce la Pacific Coast Highway of California ou la Cape Cod, route dans le Massachusetts, qui vous intéressent ? Ou plutôt le Red Rock Country en Arizona ? Quelle que soit la direction que vous prenez, les États-Unis sont taillés pour des vacances en camping-car.
 

La location de camping-car facilitée

L’offre de camping-cars (parfois appelés « véhicules récréatifs », abrégé en « VR ») est tellement vaste qu’il est difficile de savoir par où commencer. Voici un guide pratique pour choisir votre véhicule de location :

- Camping-car classe A : le plus large choix de VR. Un grand nombre d’Étasuniens passent beaucoup de temps dans leur classe A entièrement équipé. Ce sont des véhicules luxueux de premier choix, parfois très coûteux.

- Camping-car classe B : désigne un véhicule semi-équipé. « Classe B » est un terme principalement utilisé en Amérique du Nord et indique un toit surélevé et la structure d’un van. Ces VR sont généralement dotés d’une douche et de toilettes.

- Camping-car classe C : construit sur la structure d’un van, souvent avec un panneau latéral ouvrant (slide-out) pour profiter de plus d’espace. Très bon rapport qualité-prix.
 

Les règles de circulation aux États-Unis

Il est primordial de se souvenir que chaque État possède ses propres lois et qu’il faut prêter attention aux divergences dans le code de la route. On conduit sur le côté droit de la route, et les feux de signalisation affichent dans l’ordre : rouge, vert, jaune, puis rouge à nouveau. Faire de l’auto-stop ou prendre un auto-stoppeur est illégal dans certains États. Tourner à droite au feu rouge est parfois autorisé, à moins d’un panneau indiquant le contraire. Les panneaux stop sur les quatre-voies sont souvent un casse-tête. La première voiture à s’arrêter a la priorité, mais tout le monde ne joue pas le jeu. Soyez patient et ne foncez pas. Il est aussi utile d’investir dans un GPS ou autre système de navigation. Vérifiez sur Motorhome Republic que cette option est disponible lors de la location de votre véhicule. Se perdre au milieu des Etats-Unis ne fait pas partie de votre programme !
 

En matière de camping-car, vous avez choisi la bonne équipe

Il y a tellement de choix dans la location de camping-cars aux États-Unis, avec des milliers de sites et de marques. Heureusement, Motorhome Republic se charge de tout, en  vous proposant une sélection de sociétés étasuniennes, de la plus petite et locale aux plus grands noms mondialement connus. Le choix final vous appartient, alors ne tardez plus et réservez !
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Guide de la conduite en camping-car aux États-Unis

Un voyage sur les routes des États-Unis d’Amérique est sur la liste de souhaits de tous les voyageurs. Ce vaste pays varié contient un éventail de choses intéressantes à voir et à faire et le meilleur moyen de le visiter est sans aucun doute de prendre des vacances au volant. Louer un camping-car vous donne la flexibilité, la liberté et la chance d’explorer à votre propre rythme.

Avant de prendre la route, il est important que vous sachiez comment se passe la conduite aux É.-U. Nous avons élaboré un guide pratique pour vous aider à préparer cet excitant voyage. Depuis les règles de conduite jusqu’aux conseils de préparation du voyage, nous avons ce qu'il vous faut.

 

Code de la route aux États-Unis

Bien que les règles varient d’un État à l’autre (chaque État a ses propres lois officielles), la plupart d’entre elles se recoupent. Nous ne pouvons pas couvrir chaque État en détail dans ce guide, mais nous pouvons vous proposer une bonne vue d’ensemble de ce à quoi vous attendre dans le pays. Si vous désirez faire une plus ample recherche, vous pourrez trouver d’autres informations sur le site Web Conducteurs avancés d’Amérique.

Veuillez noter qu’aux É.-U. les distances et les vitesses sont toutes mesurées en milles plutôt qu’en kilomètres comme ailleurs.

   Milles   

Kilomètres

30

40

50

60

70

48

64

80

96

112

 

Permis

Le type de permis que vous devez porter dépendra de quel(s) État(s) vous traverserez. Certains États vous autorisent à présenter seulement votre permis étranger, alors que d’autres exigent que vous présentiez aussi un permis de conduire international. Vous aurez de toute façon besoin de ce permis si le vôtre n’est pas rédigé en anglais. Assurez-vous d’être au courant des exigences de chaque État avant de partir. Si vous avez des doutes, obtenez un permis de conduire international au cas où.

 

Limites de vitesse

Les limites de vitesse sont différentes d’un État à l’autre. La limite la plus haute aux É.-U. est de 85 milles à l’heure, mais on ne la trouve que dans quelques parties du Texas. Dans tout le reste du pays, la vitesse limite est en général de 80 miles à l’heure (sur les routes qui relient les États ou dans les États de l’ouest), ou de 70 milles à l’heure (dans les États de l’est). La vitesse limite à Hawaï est de 60 milles à l’heure. Les routes urbaines et les plus petites ont des limites inférieures. Quel que soit l’État dans lequel vous conduisez, il est illégal de dépasser la vitesse limite, assurez-vous donc de faire très attention aux limites de vitesse.

Taux d’alcool limites

Aux États-Unis, il est illégal de conduire sous l’influence de l’alcool. Dans la plupart des endroits, la limite est de 0,8%. Cela dit, la limite est inférieure dans certains États. La seule manière d’être absolument sȗr(e) d’être en sécurité au volant est d’éviter de consommer de l’alcool avant de conduire.

 

Ceintures de sécurité

La loi fédérale exige que tous les véhicules soient équipés de ceintures de sécurité, mais les règles concernant leur utilisation sont légèrement différentes dans chaque État. Dans certains États, c’est une infraction secondaire de voyager sans ceinture de sécurité alors que dans d’autres, c’est une infraction primaire. De plus, certains États exigent que tous les passagers portent la ceinture, alors que d’autres n’exigent le port de la ceinture que pour les passagers du siège avant. Le New Hampshire est la seule exception importante – dans cet État, il n’est exigé ni des passagers de l’avant ni des conducteurs adultes qu’ils portent la ceinture de sécurité. Les règles peuvent aussi varier en fonction de votre âge, bien que tous les États aient des lois séparées pour les enfants qui exigent qu’ils soient retenus correctement et de façon sûre. Nous recommandons fortement que vous portiez la ceinture de sécurité tout le temps que le véhicule est en mouvement, quel que soit l’État dans lequel vous vous trouvez; cependant, si vous désirez des éclaircissements sur les lois, il vaut mieux demander à votre société de location de camping-car lorsque vous prenez votre véhicule en charge.

 

Téléphones portables

Des restrictions s’appliquent à la conduite en même temps que l’on utilise un téléphone portable, bien qu’encore une fois, celles-ci varient d’un État à l’autre (certains considèrent cela comme une infraction secondaire, d’autres comme une infraction primaire). Pour plus de sécurité, nous vous recommandons de vous arrêter pour répondre à un appel ou en passer un, ou d’utiliser un système mains-libres.

 

Conduire sur le côté droit de la route

Si vous êtes habitué(e) à conduire sur le côté gauche de la route, souvenez-vous de faire très attention aux É.-U. Ici, tout le monde conduit sur la droite.

 

Marquage des routes

La ligne médiane de la route est marquée par des lignes jaunes pour séparer la circulation allant dans des directions opposées. Pour la circulation allant dans la même direction sur des routes à plusieurs voies, chaque voie est marquée par une ligne blanche en pointillés. Là où il y a des lignes blanches continues (plutôt que discontinues), changer de voie est déconseillé, mais non interdit. Là où il y a des lignes blanches doubles, le changement de voie est strictement interdit. Un système similaire est en place pour les lignes jaunes médianes. Vous pouvez doubler en passant brièvement de l’autre côté de la ligne médiane si elle est en pointillé. S’il y a à la fois une ligne jaune en pointillé et une ligne jaune continue, vous ne pouvez doubler que si la ligne jaune en pointillé se trouve de votre côté. S’il y a deux lignes et qu’elles sont toutes les deux continues, aucun véhicule n’est autorisé à passer de l’autre côté de la ligne médiane pour doubler.

 

Carrefours

Les règles de cession de passage aux carrefours dépendront de l’État dans lequel vous conduisez et du type de carrefour que vous abordez. Ci-dessous, un guide général pour vous donner une idée de ce qui vous attend.

 

Carrefours non contrôlés

Dans la plupart des États, les règles de « priorité à droite » s’appliquent aux carrefours non contrôlés, selon lesquelles les véhicules laissent passer tous les autres qui arrivent par la droite. Lorsqu’une route se termine (« carrefour en T »), tous les véhicules qui désirent quitter cette route en tournant vers la gauche ou vers la droite doivent céder le passage à la circulation qui va tout droit.

 

Arrêts de toutes les voies (All way)

À moins que vous ne veniez du Canada ou d’Afrique du Sud, vous ne connaissez probablement pas les arrêts de toutes les voies (connus aussi comme arrêts des quatre voies). Comme leur nom l’indique, il s’agit de carrefours avec points d’entrée multiples. À ces carrefours, toute la circulation approchante doit s’arrêter. Une fois cela fait, les véhicules peuvent partir dans l’ordre où ils sont arrivés. Si tous les véhicules semblent être arrivés au même moment, les règles de la priorité à droite s’appliquent. Ces carrefours sont clairement indiqués par des panneaux STOP ou ALL WAY hexagonaux, ainsi que par des panneaux qui indiquent le nombre de points d’entrée.

 

Feux de signalisation

Les É.-U. suivent le code universel des couleurs pour les feux de signalisation (connus également comme feux rouges). Le vert signifie avancez, le rouge signifie arrêtez-vous et le jaune, essayez de vous arrêter si vous pouvez le faire en toute sécurité. Suivant le même code, des flèches indiquent si vous pouvez tourner ou non. À la plupart des feux rouges, tourner à droite est autorisé une fois que vous aurez laissé passer les piétons et autres véhicules – pourvu, bien sûr qu’il n’y ait pas de signalisation qui interdise cette manœuvre (soyez à l’affut des panneaux « NO RIGHT ON RED TURN » (interdit de tourner à droite au rouge).

 

Ronds-points

Il n’y a pas beaucoup de ronds-points (appelés également carrefours giratoires) aux É.-U. Si vous en rencontrez un, vous devez céder le passage à la circulation (approchant par la gauche) avant d’y accéder.

 

Clignotants

Les couleurs des clignotants (signaux) aux É.-U. sont soit rouge, soit jaune, en fonction du véhicule.

 

Le système des autoroutes

Aux É.-U., le réseau de routes principales, autoroutes et autoroutes inter-États est appelé « NHS » ou système d’autoroutes national.

 

Autoroutes inter-États

Sur une distance de plus de 77 000 kilomètres (presque 50 000 milles), le système d’autoroutes inter-États des É.-U. est presqu’aussi complexe que son nom officiel : « Le système national d’autoroutes inter-États et de défense Dwight D. Eisenhower ». Marquées par des écussons rouges et bleus, ces autoroutes sont facilement reconnaissables.

 

Les autoroutes inter-États sont connues comme « freeways » et ont en général les limites de vitesse les plus élevées de l’État. L’on accède aux autoroutes inter-États via des rampes pour y entrer et en sortir et des péages s’appliquent à certaines sections.

 

Le réseau suit un système numéroté. En règle générale, les autoroutes qui vont d’est en ouest commencent par la lettre « I » suivie d’un nombre pair. Celles qui vont du nord au sud ont un numéro impair après le « I ». Les autoroutes inter-États avec un numéro pair vont dans un ordre séquentiel du sud au nord alors que toutes les autoroutes inter-États avec un numéro impair sont numérotées d’ouest en est.

 

Cela peut être un peu déroutant lorsque les autoroutes sont longues, sinueuses et semblent aller dans différentes directions! Essayer de vous rappeler que la direction est déterminée par la « direction générale » de l’autoroute dans son ensemble et vous devriez vous en sortir.

 

Certaines autoroutes inter-États ont trois chiffres; cela signifie que ce sont des routes auxiliaires, comme des routes radiales ou des embranchements vers les centres urbains. Le troisième chiffre est placé devant le numéro principal de l’autoroute. Par exemple, la I-310 est une route auxiliaire de la I-10.

 

Au fur et à mesure que vous avancerez sur les autoroutes, vous verrez des bornes « kilométriques » pour les milles. Ce système commence soit à l’extrémité sud, soit à l’extrémité ouest. Les numéros recommencent chaque fois que l’autoroute traverse une ligne d’État au sud ou à l’ouest de celle-ci.

 

Routes

Avant les autoroutes inter-États, existaient les « US routes ». Il en existe encore quelques-unes dans le pays. Marquées par des écus noirs et blancs, elles ont leur propre système de numérotation (similaire à celui des autoroutes inter-États. Chaque route est légèrement différente; certaines sont des autoroutes, d’autres des routes à péage et d’autres encore sont uniques. Là où il y a des péages, une option proche sans péage est toujours disponible.

 

Autoroutes d’État

Le NHS couvre tous les USA., mais chaque État possède également son propre réseau, composé par les « autoroutes d’État ». Reliant les localités et les villes, ces routes sont de qualité variable, de même que la forme des marqueurs. Certains marqueurs communs comprennent les drapeaux des États, la forme de l’État et des écus circulaires.

 

Panneaux de signalisation

Il est important de vous familiariser avec les panneaux de signalisations des É.-U. avant de partir pour votre voyage. Ci-dessous, vous trouverez certains des panneaux les plus communs.

 

Panneaux de limites de vitesse

La plupart des panneaux de limite de vitesse sont de forme carrée avec des lettres noires, bien qu’ils soient légèrement différents d’un État à l’autre. Un autre groupe de panneaux utilise la même conception : les panneaux de réglementation de la circulation. Ces panneaux communiquent des instructions sur certaines manœuvres, comme « NE PAS DÉPASSER » ou « LES CAMIONS UTILISENT LA VOIE DE DROITE ».

 

Panneaux de réglementation

La plupart des panneaux de réglementation sont rouges, blancs et noirs, bien que leur forme soit extrêmement variée. Les panneaux principaux, comme les panneaux STOP ou YIELD (cédez le passage) sont les mêmes dans tout le pays, alors que d’autres sont différents dans chaque État. Le panneau STOP est hexagonal et le panneau YIELD est triangulaire. Un autre panneau national est le panneau d’interdiction – un cercle avec un symbole barré de rouge par le milieu. Le symbole indique une manœuvre, et la barre rouge indique que la manœuvre représentée est interdite (par exemple, « ne pas tourner à droite »).

 

Panneaux de traversée de voies ferrées

Ces panneaux blancs sont en forme de croix et « RAILROAD CROSSING » (traversée de voie ferrée) est écrit dessus. Dans certains États, ils sont jaunes et de forme circulaire avec plutôt les lettres « RR ».

 

Panneaux d’avertissement

La plupart des panneaux d’avertissement ont une forme de losange et sont de couleur jaune et noire (sauf quand ils sont orange, auquel cas ce sont des panneaux de travaux sur la route). Leur but est de prévenir les utilisateurs de la route des dangers ou changements à venir, comme des tournants ou des virages, des routes voisines, des sections de route sinueuses, des feux de circulation, des véhicules d’urgence, des voies ferrées, des animaux, des enfants, des voies de convergence, des piétons, des divisions d’autoroute ou des rétrécissements de chaussée, pour n’en mentionner que quelques-uns! Ces panneaux sont aussi employés pour illustrer des dangers naturels, par exemple, de grands vents ou des conditions de verglas.

 

Panneaux d’orientation

Ce sont les panneaux qu’il faut surveiller pour éviter de se perdre. Ils sont verts et blancs et donnent d’importantes informations d’orientation, par exemple : les prochaines sorties et la distance jusqu’aux destinations proches, Ils préviennent également des attractions touristiques populaires du voisinage, ainsi que des aéroports, des gares et des routes à péage. Dans quelques États, les panneaux peuvent être marron ou bleus et blancs, au lieu du vert et blanc habituel.

 

Les routes à péage

Connues également comme « turnpikes », les routes à péage se trouvent dans quelques États des É.-U. Comme on peut s’y attendre, les routes à péage varient d’un bout à l’autre du pays. Certaines ont l’option du paiement électronique, avec des systèmes comme l’« E-ZPass » et d’autres pas. Votre camping-car de location peut être équipé d’un passe électronique; demandez à votre fournisseur lorsque vous prenez le véhicule en charge (ce passe signifie que vous pouvez payer le tarif à une date ultérieure). Une chose que les routes à péage ont en commun est l’option de payer en espèces. Vous pouvez déterminer combien coûte chaque route à péage en utilisant le calculateur sur le site ‘Les routes à péage.

Éviter les routes à péage est tellement courant aux É.-U. qu’il y a un terme pour cela, le « shunpiking » (éviter le péage). Si vous avez le temps de prendre les routes alternatives, cela peut vous faire économiser de l’argent (sauf si vous finissez par dépenser plus en essence!). De plus, éviter les péages peut parfois vous faire passer par des villes intéressantes que vous n’auriez pas connues autrement.

 

Stationnement

Trouver un stationnement dans une petite ville ou une zone rurale est en général très facile, il y a de nombreux parcs de stationnement ou de places au bord de la route disponibles pour quelques pièces ou gratuites. La seule chose dont il faut avoir conscience est les « routes à neige » pendant les mois d’hiver. Lorsqu’il neige beaucoup, vous devez laisser les bordures de trottoir libres dans certaines zones pour que les véhicules chasse-neige puissent passer.

Dans les grandes villes, stationner peut s’avérer un peu plus difficile. Bien que chaque ville soit très différente, vous trouverez ci-dessous quelques conseils à garder en tête.

 

Bordures de trottoir colorées

Dans certaines zones, les bordures de trottoir sont peintes avec des lignes de différentes couleurs, chaque couleur indiquant le type de stationnement qui est permis ou interdit. Vert signifie que vous pouvez stationner, tant que vous suivez les restrictions de temps indiquées. Rouge signifie pas d’arrêt ou de stationnement en aucun cas. Bleu signifie que vous pouvez stationner si vous avez un permis pour handicapé. Blanc signifie que l’espace est réservé comme zone de chargement ou de déchargement de passagers.Jaune signifie que l’espace est une zone de déchargement pour les véhicules de marchandises uniquement.

 

Panneaux de stationnement

Ces panneaux sont relativement universels dans tout le pays. Les panneaux « NO PARKING » (stationnement interdit) sont en général rouges et blancs. Les  panneaux « NO STANDING » (pas d'arrêt permanent) sont similaires et signifient que vous êtes autorisé(e) à vous arrêter pendant quelques instants, mais pas à stationner.

Dans les zones où vous pouvez stationner, cherchez les panneaux verts et blancs, ils contiennent des informations sur les règles que vous devez suivre. Par exemple, il peut y avoir des restrictions de temps ou un paiement requis.

 

Le stationnement payant

Les deux options les plus courantes pour le stationnement payant sont les parcmètres – machines que l’on gère soi-même sur le bord de la rue et qui prennent des pièces de monnaie – et les parcs de stationnements, qui se trouvent généralement dans des garages ou bâtiments privés et acceptent en principe plusieurs méthodes de paiement, y compris les cartes de crédit.

 

Informations supplémentaires sur la conduite aux É.-U.

Maintenant que vous avez une meilleure compréhension des règles de conduite aux USA., voici d’autres conseils pour vous aider à rester en sécurité et confortables pendant votre voyage.

 

Numéros d’urgence

En cas d’urgence, appelez le 911; c’est le numéro pour demander une aide d’urgence en cas d’incendie, de crimes, d’accidents ou d’urgences médicales. Vous devriez pouvoir appeler ce numéro depuis n’importe quel téléphone, même s’il n’est pas relié au réseau américain. Pour d’autres informations, visitez le site Web 911.gov.

 

Assurance

De la manière que fonctionne le système de droit civil aux É.-U., une assurance pour le véhicule et une assurance responsabilité civile sont obligatoires. Votre fournisseur de camping-car de location devrait organiser l’assurance du véhicule (cela sera simplement ajouté au prix de votre location), toutefois, vous êtes responsable de prendre une assurance responsabilité civile. Celle-ci peut être couverte par votre fournisseur de camping-car de location, bien que ce ne soit pas garanti, il est donc important de vérifier. Vous pouvez aussi ajouter l’assurance responsabilité civile à votre police d’assurance voyage.

 

Bus scolaires

Aux É.-U., les véhicules qui se déplacent dans les deux directions doivent légalement s’arrêter et attendre si les bus scolaires jaunes font clignoter leurs lumières rouges. Les bus font clignoter ces lumières lorsque les enfants montent à bord ou descendent, pour qu’ils puissent passer en sécurité. La seule exception est si vous voyagez sur une autoroute divisée en deux chaussées et que vous vous trouvez sur le côté de la route opposé au bus en question, là seulement vous pouvez continuer à avancer.

 

Récipients ouverts

Les É.-U. ont des lois strictes concernant les récipients d’alcool ouverts dans les véhicules (c.-à-d. bouteilles et canettes). Il est illégal de conduire avec un récipient ouvert, même des bouteilles d’alcool qui ont été refermées, sauf si elles se trouvent dans le coffre et complètement inaccessibles au conducteur comme aux passagers.

 

Doubler par la droite

Lorsque vous roulez sur des routes à plusieurs voies, vous êtes autorisé(e) à doubler sur la droite et la gauche. Doubler sur la gauche est l’option préférée, mais faites tout de même attention aux personnes qui doublent par la droite. Comme vous roulez dans un camping-car, il est probable que de nombreux véhicules essaieront de vous doubler, il faut donc en être conscient(e) à tout instant.

 

Informations pour vous aider à planifier votre voyage

Voyez ci-dessous pour des informations utiles et des liens vers des sites Web importants, tout cela vous aidera à planifier votre voyage avant de partir.

 

Sites Web officiels pour les visiteurs

Des informations importantes sur chaque État peuvent être trouvées sur le site Web 50states.com. Cette ressource est extrêmement utile pour l’étape de planification de votre voyage et lorsque vous serez sur la route.

 

Aires de repos et de service

Les États-Unis sont un pays gigantesque et on y trouve de très très longues autoroutes inter-États et grandes routes. Vous voudrez profiter au mieux des aires de repos! Sur les autoroutes, restez attentifs(-tives) aux panneaux bleus; ils vous préviendront des services, points de vente de nourriture et options de logement aux sorties proches. Vous pouvez à l’occasion voir également des logos de sociétés sur ces panneaux; les sociétés peuvent payer pour être affichées.

 

Sur les autoroutes à péage, les aires de repos ont le droit d’être commercialisées et sont par conséquent très complètes. Vous trouverez souvent plusieurs points de restauration, des boutiques et le WiFi gratuit à chaque arrêt. Sur les grandes routes qui ne sont pas à péage, les aires de repos sont généralement financées par le gouvernement de l’État. Ces installations tendent à être assez basiques; des toilettes publiques, le stationnement et, si vous avez de la chance, des distributeurs automatiques et kiosques d’informations.

 

Exigences d’entrée

Les exigences pour entrer aux É.-U. dépendront de votre pays d’origine. Les ressortissants de plusieurs pays sont admissibles à solliciter une exonération de visa « ESTA », qui leur permet de pénétrer dans le pays pour une durée de 90 jours au plus (ESTA signifie Système électronique pour autorisation de voyage). Les pays admissibles pour l’ESTA comprennent la Nouvelle-Zélande, l’Australie, le Royaume-Uni, le Chili et la plupart des pays d’Europe de l’ouest. Si votre pays n’est pas sur la liste, il vous faudra solliciter un visa B de non-immigrant.

 

Passer les frontières au volant

Il n’y a pas de contrôles entre les frontières des États. Cependant, comme souligné plus haut, les règles de conduite seront sans doute légèrement différentes d’un État à l’autre. Bien sûr, si vous allez au Mexique ou au Canada, vous devrez traverser des frontières internationales contrôlées. Veuillez noter que votre société de location peut ne pas vous autoriser à sortir votre camping-car du pays. Certaines sociétés vous permettront d’aller au Canada, mais la plupart interdisent d’aller au Mexique. Chaque société de location de camping-car est différente, assurez-vous donc vérifier votre contrat de location. Si vous décidez de traverser une frontière internationale, assurez-vous d'avoir les papiers corrects et les visas prêts.

 

Conduire en hiver

Si vous êtes sur la route pendant l’hiver, il est important de le planifier à l’avance et de vous préparer pour la neige et les conditions difficiles. Il y a quelques éléments essentiels à emporter pour le froid, un sac de litière pour chat ou de sable pour ajouter de la traction à vos roues (au cas où vous êtes enlisé(e), des vêtements chauds et de la nourriture en plus. Vous devriez aussi envisager un camping-car 4x4. Une autre chose dont il faut être conscient est un possible gel du moteur. Il est également important de faire régulièrement le plein du réservoir, ne risquez pas de voyager presque à vide! Pour votre tranquillité d’esprit, vérifiez les conseils pour le voyage en hiver du réseau météorologique avant de prendre la route.

 

Nous espérons que ce guide de conduite d’un camping-car aux États-Unis vous a aidé pour les préparatifs du voyage! Nous vous souhaitons un voyage agréable en toute sécurité.

 

Clause générale de non-responsabilité

Ces informations sont fournies avec les meilleures intentions. Bien que nous fassions de notre mieux pour assurer que les informations ne contiennent pas d’erreurs, nous ne pouvons garantir leur exactitude ou convenance à tout objectif visé.

 

Louez un camping-car et goûtez aux saveurs de San Diego

Une location de camping-car en Californie est une excellente option pour votre expérience d’un voyage sur la route aux États-Unis et San Diego est l’endroit parfait pour commencer une visite éclair dans votre VR ou votre camping-car. Abritant Comic-Con, des pandas géants, l’un des 10 meilleurs climats de la planète, d’innombrables restaurants fusion, des tacos au poisson et des bières artisanales, cette ville-frontière est également la porte vers le Mexique et les États-Unis.


Depuis San Diego, vous pouvez facilement partir explorer le sud des États-Unis, avec des villes comme Phœnix, Los Angeles et Las Vegas qui ne sont qu’à quelques heures de route dans votre VR de location.

 

Garez votre camping-car pour la nuit

Campland on the Bay est un endroit parfait pour la famille, avec beaucoup de place pour les enfants. Il y a en plus une plage privée d’où l’on a une excellente vue sur les feux d’artifice de Sea World tous les soirs.


Le Kumeyaay Campground possède des installations sympathiques et propres ainsi que des environs ombragés forts plaisants. L’autoroute californienne 52 passe au nord du terrain de camping, il se peut donc qu’il y ait un peu de bruit de la circulation.


Le KOA San Diego Metro est tranquille tout en étant central. Vous pouvez vous rendre n’importe où dans la ville en juste 20 minutes. Ils ont une piscine et un jacuzzi, ainsi qu’un terrain de basket et de quoi jouer au ping-pong.


Le South Carlsbad State Beach est un beau terrain de camping très bien entretenu. Les installations de toilettes et de douches sont toujours propres et il y a un petit magasin pour le cas où vous auriez besoin de quelque chose. Il n’est situé qu’à 30 minutes de la ville.


Le San Elijo State Beach Campground se trouve sur la plage et il y a une ambiance très détendue. Il est propre avec des douches gratuites sur le chemin de la plage, ou vous pouvez acheter des jetons pour des douches chaudes privées. Souvenez-vous de réserver à l’avance. Les emplacements les plus proches de la plage sont vite occupés.

 

Plats du jour à San Diego

L’Addison est habillé, sublime et facilement l’un des restaurants les plus prestigieux de Californie. William Bradley est tout simplement l’un des meilleurs chefs d’Amérique.


Le Prepkitchen Little Italy est un endroit simple avec une nourriture copieuse. Préparez-vous à ce que les fourchettes aillent d’une assiette à l’autre pour goûter le choix des uns et des autres.


Le Whisknladle est centré sur des produits durables cultivés localement sans en compromettre la saveur. Il est éloigné de l’agitation touristique près de La Jolla Cove et il est tranquille et détendu.

Le Café Chloe est entrain de devenir rapidement une institution à San Diego. Il a une chaude atmosphère et est si branché que vous pourriez aussi bien vous trouver dans le Meatpacking District de Manhattan. Ils font un fabuleux petit-déjeuner – essayez le pouding au pain à la pistache.

Le Starlite est un joyau caché de San Diego. Il faut avoir plus de 21 ans pour y entrer, ce qui en fait l’endroit parfait pour un rendez-vous galant nocturne. Finalement, c'est la nourriture et les boissons dont vous vous souviendrez. Essayez les Chickpea Battered Local Greens (légumes locaux avec pâte à beignet à la farine de pois chiche).


Le Carnitas’ Snack Shack sert aux clients assis une nourriture gastronomique pour le prix d’un restaurant rapide informel. Les queues qui sont devant peuvent intimider, mais elles avancent vite.

Essayez les boulettes vietnamiennes enveloppées de bacon au Brooklyn Girl. L’ambiance est industrielle et assourdissante, mais la nourriture compense ces inconvénients. Réservez à l’avance car l’endroit peut se remplir vite.

 

Tant de choses à faire, une ville en mouvement

À San Diego, il y a des kilomètres de plages de sable et Mission Beach est la plus emblématique. Elle est centrale et l’incarnation-même d’une plage de la Californie du sud, grâce à une promenade en planches animée et des montagnes russes en bois emblématiques. Alors que les touristes s’y pressent, nombreux sont les surfeurs de longue date de la ville qui vont à Pacific Beach et plus précisément au Tourmaline.


Moonlight Beach a un parking, des toilettes, des douches, des zones herbues pour le pique-nique, des foyers, une aire de jeu, des terrains de volley et même une boutique pour les snacks, le tout dans une zone définie. Cela en fait un endroit parfait pour le pique nique en famille. Il y a beaucoup à voir dans le Musée maritime pour tous les types de voyageurs. Ce musée renommé dans le monde entier possède une collection de vaisseaux historiques, y compris le Star of India. Construit en 1863, c'est le bateau le plus ancien en activité au monde.


Balboa Park est le parc culturel urbain de plus grand de la nation. Renfermant 15 grands musées et le zoo de San Diego au sein de magnifiques jardins, le parc rassemble dans un endroit unique de quoi occuper tout un après-midi. Le zoo possède plus de 4 000 animaux d’espèces rares et menacées ainsi que 700 000 plantes exotiques.


Pourquoi ne pas faire le Circuit Panoramiquede 59 milles dans votre VR? Partez de Pacific Beach pour le petit déjeuner et continuez vers Point Loma de l’autre côté de la ville. Là, vous pourrez voir le Musée national Cabrillo et son phare. Après cela, dirigez-vous vers La Jolla Cove et La Jolla Beach. Il y a 23 attractions sur le chemin et cela vous prendra toute la journée. Si vous ne pouvez vous arrêter que pour une ou deux d’entre elles, c'est toujours une manière plaisante de passer la journée à conduire le long de la côte. Allez au Gaslamp Quarter pour vous faire plaisir. C'est un endroit pour diner et boire du vin et des divertissements fantaisistes.


Si vous avez un enfant dans le camping-car ou dans votre cœur, Legoland est à ne pas manquer. Avec plus de 50 manèges familiaux, d’attractions interactives et de spectacles pour les 2-12 ans, c’est de l’amusement sain en famille. Un phare de grandeur et de raffinement, l’Hôtel del Coronado est là depuis 120 ans.


Le SeaWorld est l’une des principales attractions de San Diego. Il abrite une large gamme de faune marine et les spectacles de dauphins et de lions de mer en sont le clou.

 

L’été toute l’année

Grâce à l’abondance des jours ensoleillés à San Diego, on peut visiter la ville à n’importe quelle époque de l‘année. Les meilleurs moments pour la visiter sont entre mars et mai et entre septembre et novembre, car il n’y a pas tant de vacances scolaires et il est plus facile d’éviter les foules de familles se précipitant au zoo de San Diego.