1 5 7 5 3 9

Nombre de camping-car réservés

Nouvelle-Zélande

Durée de location moyenne
Janvier14 jours
Avril10 jours
Juillet10 jours
Octobre13 jours
Prix moyen de location pour les 2 berth
Janvier$305
Avril$184
Juillet$124
Octobre$172

Top Nouvelle-Zélande Marques

Discover NZ Motorhomes

Excellent, 91%
50+ avis voyageurs
Spaceships NZ

Excellent, 90%
50+ avis voyageurs
Kiwi Autohomes Motorhome Rental

Excellent, 88%
20+ avis voyageurs
Pacific Horizon Travel Homes

Excellent, 87%
10+ avis voyageurs
Maui Motorhomes NZ

Très Bien, 87%
100+ avis voyageurs

Pourquoi réserver avec nous?

  • Garantie des prix les plus bas
  • Marques célèbres et flottes locales
  • Véritables évaluations de clients réels
  • Locations en sens unique disponibles
  • Service clientèle ouvert 7 jours sur 7
  • Plus de 150.000 clients nous font déjà confiance

Emplacements privilégiés à Nouvelle-Zélande

Auckland 2115 offres en direct
Queenstown 43 offres en direct
Christchurch 36 offres en direct
Nelson 33 offres en direct
Auckland 1 offres en direct

More Articles

Select Country

Louez un camping-car depuis votre mobile

Phone App

Téléchargez gratuitement l'App de Motorhome Republic!

iPhoneAndroid

Guide de la conduite en camping-car en Nouvelle-Zélande

Familiarisez-vous avec les règles de la circulation, puis profitez du voyage!

Bien connue dans le monde pour ses paysages époustouflants, la gentillesse de ses habitants et ses vins fins, la Nouvelle-Zélande est le cadre idéal pour de mémorables vacances en camping-car. Depuis la pointe de l’île du Nord jusqu’en bas de celle du Sud, ce magnifique pays s’explore au mieux au volant d’un confortable camping-car. Lorsque votre moyen de transport se combine avec votre logement, vous avez la liberté d’aller où bon vous semble, que ce soit vers de superbes plages de sable blanc, des montagnes enneigées immaculées ou des  forêts vertes luxuriantes. Grâce aux routes bien entretenues de la Nouvelle-Zélande, le trajet sera aussi agréable que spectaculaire. Pour vous aider à vous y retrouver dans ce pays spectaculaire, nous avons élaboré un guide complet pour vous déplacer en camping-car autour de la Nouvelle-Zélande. Lisez la suite pour découvrir tout ce que vous devez savoir pour être en sécurité et confortable sur la route.
 

Les règles de la circulation en Nouvelle-Zélande
 

Si vous vous embarquez pour des vacances sans chauffeur en Nouvelle-Zélande, il est important de prendre le temps d’apprendre les règles de la circulation. Nous avons résumé ci-dessous certains des points les plus importants pour qu’il soit facile de s’y référer.

  
 
Permis requis
 
Pour pouvoir conduire sur les routes de la Nouvelle-Zélande, il vous faut être titulaire d’un permis de conduire valide. Si vous venez de l’étranger, vous pouvez utiliser le permis de votre pays de résidence pendant 12 mois avant de devoir le changer pour un permis néo-zélandais. Veuillez noter que si votre permis n’est pas rédigé en anglais, il vous faudra également porter un permis international ou une traduction autorisée. Il est important de vous souvenir d’avoir avec vous votre permis chaque fois que vous conduisez.
 

Limites de vitesse
 
Les limites de vitesse sont clairement indiquées sur les routes à des intervalles réguliers. Le chiffre est affiché en noir sur fond blanc à l’intérieur d’un cercle rouge vif. La limite de vitesse maximale en Nouvelle-Zélande est de 100 kilomètres à l’heure. Elle s’applique sur la plupart des autoroutes et routes ouvertes, bien qu’elle puisse être plus basse en cas de travaux ou si la route est particulièrement difficile. Dans les zones de banlieue, la limite est de 50 kilomètres à l’heure, à moins que vous ne vous trouviez dans une zone d’école, auquel cas elle est de 40 kilomètres/heure.
 
En fonction de la taille de votre camping-car, vous pouvez être légalement requis de voyager à des vitesses plus lentes sur les routes ouvertes. Si le véhicule dépasse les 3.500 kg, votre vitesse maximale ne devra pas dépasser les 90 kilomètres/heure. Toutes les restrictions spécifiques au véhicule doivent vous être expliquées au moment de la prise en charge de votre camping-car de location, mais en cas de doute, il vaut toujours mieux demander. Dans tous les cas, souvenez-vous de traiter la limite comme telle, une limite et non un but. La conduite d’un camping-car est différente de celle d’une voiture, d’un fourgon ou d’un 4X4, il est donc important d’ajuster votre vitesse en conséquence.
 
 
Kilomètres Milles
30
40
50
60
70
80
90
100
18
24
31
37
43
49
55
62

 
Taux d’alcool limites
 
La limite légale du taux d’alcool dans le sang pour les conducteurs de 20 ans et plus est de 50 milligrammes par 100 millilitres de sang, ou 250 microgrammes par litre de souffle. Pour les moins de 20 ans, la tolérance est zéro. Absolument aucun alcool ne doit être consommé avant de prendre le volant. Étant donné qu’il existe de nombreux facteurs qui rentrent en jeu pour déterminer la tolérance et la réaction à l’alcool pour un individu, comme la taille de la personne, il est conseillé d’éviter de consommer de l’alcool avant de prendre le volant. Il est également illégal de conduire sous l’influence de drogues quelles qu’elles soient qui pourraient altérer votre capacité à conduire. Vérifiez avec votre médecin qu’aucuns de vos médicaments n’aient des effets secondaires qui pourraient affecter votre conduite.
 

Distractions et fatigue
 
Avant d’occuper le siège du conducteur, prenez le temps d’éliminer toutes les distractions possibles qui pourraient détourner votre attention de la route. Cela comprend votre téléphone portable; il est interdit de se servir d’un téléphone portable tout en conduisant. Si vous devez prendre des appels, vous êtes autorisé/e à utiliser un système mains-libres.
 
Autre chose à laquelle se préparer est la fatigue. Cela peut être un réel problème pendant de longs voyages sur la route, surtout si vous conduisez dans un nouveau pays. Lorsque cela est possible, c’est une bonne idée de prévoir des arrêts réguliers pour vous dégourdir les jambes. Cela ne devrait pas être trop difficile avec tant de belles occasions de prendre des photos. Une autre manière de minimiser le risque de fatigue pour le conducteur est de prévoir plus d’un conducteur pour votre location, afin de pouvoir partager la responsabilité.
 
 
Le camping-car la nuit

 
Ceintures de sécurité
 
Que vous soyez assis devant ou derrière dans votre camping-car, vous devez porter une ceinture de sécurité tant que le véhicule est en mouvement. Certains camping-cars ont des sièges mobiles, auquel cas la ceinture doit être ajustée selon le côté auquel vous faites face. C’est quelque chose que vous devez voir avec votre fournisseur de véhicule de location au moment où vous prenez les clés. Si vous voyagez avec des enfants de moins de sept ans, ils devront s’asseoir dans un siège rehausseur. Dans la plupart des cas, vous pourrez louer un siège autorisé auprès de votre fournisseur de camping-car.
 

La conduite à gauche
 
En Nouvelle-Zélande, tous les véhicules roulent sur la gauche. Cela peut paraître un peu étrange au début si vous venez d’un pays où la conduite est à droite! Avec un peu de pratique, vous vous y ferez vite. La ligne centrale est peinte en blanc ou en jaune. S’il y a une ligne jaune pleine de votre côté, cela signifie que vous n’êtes pas autorisé/e à doubler d’autres voitures.
 

Feux de signalisation
 
La Nouvelle-Zélande possède un système de feux de signalisation standard, avec le rouge qui veut dire « stop », le jaune « préparez-vous à stopper » et le vert  « roulez ».
 

Intersections non contrôlées
 
Les règles de priorité s’appliquent aux intersections non contrôlées. Si vous tournez, vous devez laisser passer tous les véhicules qui suivent la ligne centrale (y compris les bus et les cyclistes). Si les deux véhicules tournent, ceux qui tournent à droite doivent laisser passer ceux qui tournent à gauche.
 
 
Panneau de signalisation

  
Clignotants
 
En Nouvelle-Zélande, vous devez indiquer au moins trois secondes à l’avance que vous vous préparez à tourner ou à changer de voie. Les clignotants sont seulement un signal d’intention; il est important de vérifier soigneusement par les rétroviseurs que la voie est libre avant de prendre la décision d’agir.
 

Ronds-points
 
Une intersection circulaire mise d’abord en pratique en Grande-Bretagne, les ronds-points sont très communs dans toute la Nouvelle-Zélande. Si vous n’êtes pas familiarisé/e avec les ronds-points, il est important de bien comprendre les règles de priorité (voir ci-dessus). Pour résumer, lorsque vous souhaitez prendre un rond-point, vous devez laisser la priorité à droite, ce qui comprend tous les véhicules déjà sur l’intersection (la circulation se déplace toujours dans le sens des aiguilles d’une montre). Veuillez noter que certains ronds-points ont plusieurs voies; des flèches peintes sur la chaussée vous guideront vers la voie correcte pour votre sortie.
 

Distances entre les véhicules
 
Il est important de maintenir une distance de sécurité entre votre véhicule et celui qui vous précède. Selon les règles de la circulation en Nouvelle-Zélande, « sécurité » est classée comme deux secondes entre les voitures. Cela va jusqu’à quatre secondes en cas de mauvais temps. Comme les camping-cars sont des véhicules plus grands et peuvent donc avoir besoin de plus de temps pour freiner en cas d’incident, il est conseillé d’au moins doubler ces distances pour la sécurité.
 
 
Suivre un camping-car


Dépassement
 
Tous les véhicules doivent doubler par la droite; le dépassement par la gauche n’est jamais autorisé. La plupart des grandes autoroutes de Nouvelle-Zélande ont de nombreuses voies de dépassement dédiées. Là où cela est possible, il est conseillé d’attendre celles-ci si vous avez besoin de doubler. Le véhicules sont autorisés à doubler dans d’autres situations, mais uniquement s’il y a une portion de route droite d’au moins 100 mètres devant le véhicule que vous désirez doubler. S’il y a une ligne jaune continue sur les deux côtés de la ligne centrale, ou seulement de votre côté, cela signifie que le dépassement est interdit.
 
Dans un camping-car, il se peut que vous rouliez moins vite que d’autres sur la route. Si c’est le cas, il est important de rester sur la gauche lorsqu’il y a une voie de dépassement afin de permettre aux autres véhicules de vous dépasser de façon sûre.  Vous pouvez également utiliser les sections pour trafic lent qui vous permettent de vous ranger et de laisser passer les voitures.
 

Les panneaux de circulation en Nouvelle-Zélande

Comme dans la plupart des autres pays, les panneaux de circulation en Nouvelle-Zélande sont prévus pour être facilement compris par tous les conducteurs, quelle que soit leur langue. Clairs et de couleurs vives, ils sont très visibles et donnent d’importantes indications sur les conditions locales de conduite, il est donc essentiel de faire très attention lorsque vous sillonnez le pays. Ci-dessous est un résumé de certains des panneaux les plus courants que vous pourrez rencontrer.
 

Panneaux rouge et blanc
 
La plupart des panneaux rouge et blanc transmettent un message obligatoire vous disant ce que vous devez ou ne devez absolument pas faire. Par exemple, les panneaux de limite de vitesse, les panneaux STOP et VOIE PRIORITAIRE (« GIVE WAY ») sont tous rouge et blanc (notez cependant qu’ils ont des formes différentes; les panneaux de limite de vitesse sont circulaires, les panneaux STOP sont hexagonaux et les panneaux VOIE PRIORITAIRE sont triangulaires).
 
D’autres panneaux qu’il faut connaître comprennent le sens interdit (« NO ENTRY »), un cercle rouge avec des lettres rouges dans un rectangle blanc, l’interdiction de tourner (« NO TURN ») et l’interdiction de faire demi-tour (« U-TURN »), un cercle rouge avec une flèche noire barrée de rouge sur fond blanc.
 

Panneaux bleu et blanc
 
Comme leurs  équivalents rouge et blanc, les panneaux bleu et blanc indiquent également une action obligatoire. La plupart sont des cercles bleus avec des flèches blanches et une étroite bordure blanche. Les flèches indiquent une direction que vous devez prendre, comme obligatoirement tourner, aller tout droit ou rester sur la gauche. Ces couleurs sont également utilisées pour identifier les routes à sens unique, les zones réservées aux piétons et les zones à stationnement restreint. La plupart des panneaux de stationnement ont un P blanc dans un carré bleu, ainsi qu’une limite claire de temps de stationnement.
 
 Panneau de stationnement pour camping-car
 
 
Panneaux jaune et noir
 
Ces panneaux de couleurs vives sont employés pour indiquer des avertissements permanents, comme des dangers à venir, des informations sur les conditions routières (vous pouvez par exemple voir des panneaux indiquant que la chaussée est glissante en cas de pluie, « slippery when wet »), des tournants difficiles, les limites de vitesse conseillées, etc. Un panneau jaune et noir de particulière importance pour les conducteurs de camping-car est le panneau en losange d’avertissement préalable de hauteur libre. Avec une flèche vers le haut, une flèche vers le bas et une mesure métrique entre les deux, ce panneau indique la hauteur maximale d’un véhicule pouvant passer par la zone. Ils sont courants près des ponts et des tunnels.
 

Panneaux orange et noir
 
Lorsque vous voyez un panneau orange et noir, cela signifie qu’un avertissement temporaire est en place. Ils sont le plus souvent utilisés dans les  endroits où il y a des travaux sur la route ou lorsque des glissements de terrain constituent un danger pour les conducteurs.
 

Panneaux vert et blanc
 
Si vous êtes nouveau conducteur en Nouvelle-Zélande et peu familiarisé/e avec les routes et repères locaux, les panneaux vert et blanc vous aideront à trouver votre chemin. Ces panneaux d’information portent les noms des destinations proches et à combien de kilomètres ils se trouvent, ainsi que des flèches directionnelles et les écus des autoroutes d’état.
 

Ce à quoi il faut s’attendre sur les routes néo-zélandaises : opossums, argot Kiwi et plus encore

Examinons de plus près certaines particularités de la conduite au Pays du long nuage blanc.


Les animaux et la faune sauvage
 
Les chances de rencontrer des animaux sauvages sur les routes de Nouvelle-Zélande sont très réduites. À la différence d’autres parties du monde, vous ne risquez pas de rencontrer des kangourous errants (Australie) ou un orignal égaré (Canada). On pourra à l’occasion vous demander d’attendre pendant qu’un fermier fait traverser la route à ses vaches pour les mener dans un autre pré, mais à part ça, vous pouvez vous attendre à ce que votre voyage soit relativement libre d’animaux.
 
Cela dit, il y a une petite créature qui peut vous causer des distractions : les opossums. Ces marsupiaux à fourrure terminent souvent écrasés sur les routes, mais avant de vous inquiéter si vous en heurtez un à l’improviste, sachez qu’ils sont considérés comme une nuisance. Avec une mauvaise réputation pour manger les arbres natifs et tuer les oiseaux indigènes, les opossums posent des problèmes. Comme ils sortent tard la nuit, il se peut que vous ne les voyiez pas avant qu’il soit trop tard, ou même pas du tout. N’essayez pas, s’il vous plaît, de tenter de les éviter, car cela pourrait vous faire perdre le contrôle de votre camping-car. De plus, vous aurez du mal à trouver un néo-zélandais qui se désole pour les opossums qui connaissent ce sort sur la route, il ne faut donc pas vous sentir mal si vous en heurtez un.

 
 En camping-car en Nouvelle-Zélande
 
 
Le langage Kiwi
 
La Nouvelle-Zélande est peut-être un pays de langue anglaise, mais le parler local peut souvent sonner comme une autre langue! La plupart des termes concernant les voitures sont raisonnablement clairs car ils proviennent de termes anglais, comme « bonnet » pour capot, « boot » pour coffre et « petrol station » pour station-service. Cependant, lorsqu’il s’agit de l’argot néo-zélandais, vous aurez envie de commencer votre propre dictionnaire de voyage... Ci-dessous, quelques-uns des mots et des phrases que vous pourrez entendre lors de votre exploration du pays.
  • Dairy : La Nouvelle-Zélande est connue pour son industrie laitière, mais si vous entendez des gens parler d’aller à la « dairy » du coin, ils se réfèrent en fait à leur épicerie locale. Les « dairies » vendent des produits essentiels comme des journaux, des œufs, du pain et, bien sûr, des friandises comme des glaces et du lait.
  • Wop-wops : C'est la manière Kiwi de parler du milieu de nulle-part ; en termes simples, une ville ou région isolée.
  • Tiki Tour : Voici quelque chose que vous risquez de faire souvent pendant votre voyage sur la route, peut-être même sans vous en rendre compte : faire un « tiki tour ». Cela signifie faire un long détour touristique. Les néo-zélandais utilisent également ce terme pour "se perdre pendant le voyage".
  • Kai : c’est le mot Maori pour nourriture (kai moana signifie fruits de mer).
  • Sweet as (« Doux comme ») : Peut-être l’une des expressions les plus déroutantes pour les nouveaux venus dans le pays, cela signifie que quelque chose est bon.
  • Togs, Tramping et Bush : En Nouvelle Zélande, vous n’allez pas vous promener dans la forêt, vous allez  vous balader (« tramping ») dans la brousse. Vous allez aussi nager en « togs » (maillot de bain).
 
 
Les conducteurs néo-zélandais
 
Certains conducteurs locaux apportent leur propre excentricité sur les routes. Voici quelques éléments auxquels il faut être attentif/ve :
  • Dans tous les pays, il y a des gens qui conduisent trop vite, et malheureusement la Nouvelle-Zélande n’y fait pas exception. Soyez vigilants à l’égard des excès de vitesse, surtout sur les routes ouvertes.
  • Les Kiwis sont renommés pour leur attitude détendue et décontractée, mais ce n’est pas la meilleure attitude derrière un volant. Si vous voyez quelqu’un enfreindre les règles de la route ou conduire un véhicule qui n’a pas l’air en très bon état, augmentez votre distance de sécurité et passez bien au large.
  • Certains conducteurs n’utilisent pas leurs phares à moins que l’obscurité ne soit totale; soyez-en conscient/e si vous voyagez à l’aube ou au crépuscule.
 
 Le camping-car la nuit
 

 Au sujet des routes de Nouvelle-Zélande

Depuis les belles autoroutes côtières jusqu’aux tranquilles routes de campagnes, conduire un camping-car sur les routes et chemins de Nouvelle-Zélande et une expérience agréable et panoramique. Voici quelques informations plus détaillées sur ce que vous pouvez rencontrer en chemin.
 
 
Autoroutes et camping-cars
 
Les villes et bourgs de Nouvelle-Zélande sont reliés entre eux par plus de 100 autoroutes d’état. La plus longue, l’autoroute d’état 1, part de la pointe de l’île du Nord et va jusqu’en bas de l’île du Sud. Vous passerez sans doute une bonne partie de votre temps sur cette route bien entretenue et qui relie la majorité des villes de Nouvelle-Zélande, y compris Auckland, Wellington, Queenstown et Christchurch. Il y a aussi des autoroutes dans ces villes (qui ne se trouvent pas communément en dehors des grands centres de Nouvelle-Zélande).
 
Suivre l’autoroute d’état numéro un est une excellente façon de voir le pays car elle ne contourne pas les petites villes, mais passe plutôt à travers. Cela signifie qu’il y a plusieurs zones où la vitesse est limitée à 50 kilomètres/heure sur l'autoroute et même quelques passages piétons! Bien que cela puisse paraître inhabituel aux visiteurs qui sont habitués aux autoroutes rapides et directes, cela ajoute à l’expérience d’un voyage sur la route en Nouvelle-Zélande.
 
 Conduire en Nouvelle-Zélande
 
 
Les routes à péage
 
L’un des avantages de ne pas avoir un réseau d’énormes autoroutes à grande vitesse en Nouvelle-Zélande est le peu de routes à péage. Actuellement, il n’y a qu’un péage actif situé au nord d’Auckland, juste avant la petite ville de Puhoi. C'est le chemin le plus rapide pour aller vers le nord depuis Auckland et coûte 2,20$ dans chaque sens. Si vous passez par cette route, le numéro de votre plaque d’immatriculation sera enregistré par des caméras automatiques et vous devrez payer en ligne sur www.tollroad.govt.nz.
 
Si vous préférez éviter la route à péage, vous pouvez aller vers le nord en passant par Orewa et Waiwera. Bien que cela rajoute un peu de temps à votre voyage, c’est une route panoramique qui vous fait passer par des plages magnifiques et vous évitera le souci d’avoir à payer le péage.
 


Conditions routières
 
La plupart des grandes routes de Nouvelle-Zélande sont très bien entretenues, avec une signalisation claire et des surfaces lisses. Si vous vous en tenez aux autoroutes et routes principales, il est fort probable que vous n’aurez aucun ennui.  Mais si vous voyagez dans  les zones rurales, il vaut mieux faire attention. Les routes sont toujours - pour la plupart - de grande qualité, mais cela ne veut pas dire que la conduite soit toujours facile. De nombreuses routes sont étroites et sinueuses et la ligne centrale délavée. Vous pouvez aussi rencontrer des zones non goudronnées. Il vaut mieux planifier votre itinéraire à l’avance, car de cette façon vous risquez moins d’avoir des surprises inattendues ou désagréables. Certains contrats de location excluent les routes non goudronnées; si donc vous souhaitez rouler sur celles-ci, il est possible que vous deviez prendre une assurance supplémentaire.
 
Les routes ci-dessous sont souvent exclues des contrats de location en raison de leur condition :
  •     Skippers Road (Otago)
  •     Ball Hut Road (Canterbury)
  •     90 Mile Beach (Northland)
  •     La route de Macetown (Otago)
  •     Tasman Valley Road (Canterbury)
  
 
Routes touristiques populaires
 
Certaines parties du réseau autoroutier de Nouvelle-Zélande sont désignées comme des « routes touristiques » car elles sont particulièrement pittoresques et passent par des destinations populaires. La plupart des routes ont approximativement quelques centaines de kilomètres de long. Vous pourriez les parcourir entièrement en une journée, mais si vous voulez profiter au mieux des fabuleux paysages et des petites villes pittoresques, il est bon de prendre plus de temps.
 
 
 Pluie
 
 
 
  • Autoroute Twin Coast Discovery : Cette route vous fait traverser certains des plus beaux endroits des régions d’Auckland et de Northland, elle suit la côte et est idéale pour ceux qui aiment la plage.
  • Autoroute de la côte Pacifique : Elle commence à Auckland et vous fait descendre la côte est via le Coromandel; cette autoroute montre son meilleur visage au printemps ou en été.
  • Autoroute Thermal Explorer : Cette route est particulièrement longue. Elle couvre la plupart de la partie supérieure de l'île du Nord et passe par des paysages populaires comme le parc national Tongariro. Il vaut mieux faire ce voyage sans se presser.
  • Autoroute du surf 45 : Comme son nom l’indique, ce voyage sur la route est parfait pour les surfeurs. Cette route couvre presque toute la côte de la région de Taranaki.
  • L’autoroute du monde perdu : Piste patrimoniale, cette autoroute qui parcourt la partie inférieure de l'île du Nord a beaucoup de succès auprès des amateurs d’histoire naturelle.
  • La route des vins classique de Nouvelle-Zélande : Suivez cette route pour visiter quelques-uns des meilleurs vignobles de la Nouvelle-Zélande. Commençant dans le bas de l'île du Nord et se terminant dans le haut de l'île du Sud, elle est extrêmement populaire auprès des amateurs de vin. Assurez-vous seulement de prévoir un conducteur désigné.
  • Le triangle alpin Pacifique : Située dans la pittoresque région de North Canterbury, cette route est l’introduction parfaite à l’île du Sud.
  • Grande autoroute alpine : Traversez l’île du Sud de Christchurch à la côte ouest sur cette route magnifique qui vous emmène haut dans les alpes par Arthur’s Pass.
  • Route Pacifique de Canterbury : Imprégnez-vous des vues de la côte de Canterbury pendant cet agréable voyage qui comprend également la ville de Christchurch.
  • Route panoramique de l’intérieur : Comme alternative à l’autoroute 1, cette route traverse la campagne de l’île du Sud, s’arrêtant dans de pittoresques petites villes comme Geraldine, qui possède d’excellentes boutiques de nourritures artisanales.
  • Route panoramique du sud : C'est une parfaite Nouvelle-Zélande de carte postale qui comprend des destinations à ne pas manquer comme le Milford Sound et le lac Te Anau. Ayez prêt votre appareil photo!
 

Autres infos utiles

Stationnement
 
En dehors des grandes villes, le stationnement en Nouvelle-Zélande est en général gratuit et abondant. C’est surtout le cas aux attractions touristiques populaires, comme les plages et les centres de visiteurs. Le défi pour vous consistera à trouver des places de stationnements suffisamment grandes pour votre camping-car. La plupart du temps, vous pourrez vous garer là où se garent les voitures, mais soyez attentif/ve aux parcs de stationnements désignés pour les camping-cars. De nombreuses villes touristiques ont des zones réservées spécifiquement aux grands véhicules à peu de distance en marchant des attractions principales.
 
Dans les grandes villes, il vaut sans doute mieux utiliser les transports publics pour sortir et retourner à votre parc pour camping-cars ou explorer les banlieues où le stationnement est un peu plus facile. Au centre-ville d’Auckland, par exemple, la circulation est souvent dense, les aires de stationnement sont serrées et il y a des restrictions de hauteur. Si vous avez la chance de trouver un parc qui convient à votre véhicule, sachez que de nombreux parkings sont exploités de façon privée et que le prix peut être élevé.
 
Que vous soyez en ville ou à la campagne, il existe des règles de stationnement qu’il faut suivre dans tout le pays. Vous ne pouvez pas vous garer aux stations de taxis, dans les couloirs d’autobus, les voies de transit ou pistes cyclables et vous ne pouvez pas stationner là où une ligne jaune en pointillé est peinte sur le bord de la route. Si vous stationnez sur le bord de la route, ce doit être à au moins un mètre de toute allée.
 
 Stationnement pour camping-car
 

 
Numéros d’urgence
 
Se rappeler de quelques numéros d’urgence est une bonne idée au cas où vous auriez des ennuis sur la route. Appeler le 111 vous mettra en communication avec la police, ainsi que les services d’ambulance et les pompiers. Pour les incidents de circulation moins graves, comme rapporter une conduite dangereuse ou des dangers sur la route, vous pouvez appeler un numéro non urgent : *555. Si vous désirez parler à la police au sujet d’un cambriolage ou quelque chose de similaire, n’appelez pas le 111 car ce numéro n’est que pour les urgences. Au lieu de cela, vous pouvez appeler le poste de police locale - toutes les informations de contact sont indiquées dans le site Web de la police néo-zélandaise.
 

Conseils de voyage et soutien
 
Pour voir de plus près les règles de la circulation en Nouvelle-Zélande, regardez le manuel appelé Code de la Route (Road Code), facile à lire. Vous pouvez lire gratuitement ce code en ligne, ou le commander chez AA si vous préférez une copie papier. Une fois que vous vous serez familiarisé/e avec les règles, vous  pourrez mettre vos connaissances à l’épreuve avec le questionnaire rapide de AA sur le code de la route, pour vous assurer que vous êtes prêt/e à prendre le volant.
 
Pour les cartes, des directions et des conseils généraux sur les endroits à visiter localement, soyez attentif/ve aux i-sites. Ces centres touristiques gratuits existent dans la plupart des villes de Nouvelle-Zélande; il y en a 80 en tout dans le pays. Exploités par Tourisme Nouvelle-Zélande - une organisation subventionnée par le gouvernement -  ces centres ne sont pas là pour essayer de vous vendre un produit ou un service dont vous n’avez pas besoin. Au lieu de cela, un personnel aimable fournit des informations qui vous aideront à profiter au mieux de votre séjour en Nouvelle-Zélande, sans conditions!
 
Un autre endroit où faire des recherches est, bien entendu, internet. Il y a plusieurs bon sites Web qui comprennent des informations fiables sur la conduite en Nouvelle-Zélande; une rapide recherche sur Google devrait vous proposer de nombreuses options. Pour commencer, nous recommandons tourism.org.nz et newzealand.com.
 
Ceux qui voyagent avec un smartphone peuvent également profiter des applications. Voyez ci-dessous pour quelques-unes de nos  meilleures recommandations :
  • Itravelnz : Cette application gratuite vous permet de trouver rapidement des restaurants, des attractions, des fournisseurs d’hébergement et plus encore, tout près de là où vous vous trouvez.
  • The Essential New Zealand : Un produit de Tourisme Nouvelle-Zélande, cette application renferme de nombreux conseils et avis utiles de cette organisation.
  • Google Maps : Il va sans dire que cette fantastique application est un accessoire indispensable sur la route.
  • CamperMate : Lorsque vous voyagez en camping-car, vous n’avez vraiment pas envie de vous faire du souci au sujet de l’endroit où vous allez vous garer pour la nuit. Avec l’application CamperMate, c’est facile! Une recherche rapide fera apparaître les campings proches, ainsi que d’autres commodités utiles comme des supermarchés ou des toilettes publiques.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée